Le peau à peau ; 10 bienfaits à découvrir

Le peau à peau ; 10 bienfaits à découvrir

Dès les premiers instants de vie d’un bébé né à terme et en santé, le personnel médical le pose délicatement sur le ventre de la maman. Ce contact de la peau contre la peau, loin d’être anodin, permet déjà d’apaiser le nouveau-né suite au traumatique passage de la vie utérine au monde extérieur.

Le peau à peau est largement recommandé pour les heures, les jours et les semaines suivant la naissance. Tel que son nom l’indique, il désigne la pratique selon laquelle l’un ou l’autre des parents, le plus souvent la mère, dépose bébé nu (en couche), à la verticale, sur sa poitrine également dénudée. De cette manière, la peau du nourrisson et celle de papa ou maman se touchent, ne font qu’un. Afin de conserver la chaleur, il est possible de couvrir bébé d’une couverture ou d’avoir recours à un chandail de peau à peau. L’exercice peut se dérouler en position assise, semi-couchée ou même debout, en mouvement.

Utilisé de façon thérapeutique, comme dans une situation d’enfant né prématurément ou de bébé à besoins particuliers, le peau à peau porte parfois le nom de « La Méthode Kangourou », faisant référence à la fameuse poche marsupiale.

Dans tous les cas, nombreux sont les spécialistes de la périnatalité qui recommandent de pratiquer le peau à peau au moins une heure par jour en continu. De fait, la pratique est douce, d’une simplicité désarmante et comporte une longue liste de bienfaits.

 

1. Le peau à peau comme premier lien

La méthode du peau à peau permet d’établir un premier contact avec bébé. L’échange de chaleur, la reconnaissance des odeurs familières, le toucher délicat de maman et sa voix douce tout près permettent d’instaurer chez le nouveau-né un état de confiance et de sécurité. C’est ainsi que naissent les premières bases du lien d’attachement parent-enfant.

2. Le peau à peau pour se tempérer

Le nouveau-né est prédisposé à perdre rapidement sa chaleur corporelle, car son équilibre thermique est affecté par les facteurs externes ; humidité, courants d’air, contact direct avec des surfaces froides, température ambiante, etc. Le peau à peau lui permet ainsi de régulariser sa température et de bénéficier de la chaleur naturelle de son parent.

3. Le peau à peau, déclencheur de réflexes

Un bébé placé en peau à peau dès la naissance commencera, peu de temps après, à chercher le sein. Ce réflex, familièrement appelé le « pic-bois », se manifeste de façon innée lorsque bébé est ventre contre ventre avec sa maman et qu’il se met à ramper en quête du lait maternel.

4. Le peau à peau soutient le développement

Pratiquer le peau à peau stimule les sens de bébé. Ainsi, l’ouïe, le toucher, l’odorat et la vue envoient des signaux et des informations au cerveau, lequel s’emploie à établir diverses connexions. De plus, puisque le peau à peau améliore la qualité du sommeil, hautement indispensable chez le nourrisson, il contribue au développement de nombreuses fonctions mentales et psychiques qui se forment pendant la période d’endormissement. Des facultés comme la mémorisation, l’apprentissage, le langage, les émotions et la régulation de l’humeur, pour ne nommer que celles-là.


5. Le peau à peau renforce le système immunitaire

Baigné dans un environnement non stérile et exposé à la flore bactérienne naturelle de maman, un bébé en peau à peau développe ses propres mécanismes de défense immunitaire. Ces anticorps aideront le nourrisson à lutter contre d’autres agents pathogènes ultérieurement et celui-ci sera moins sujet à développer des infections.


6. Le peau à peau comme réconfort

Puissant vecteur de réconfort, le peau à peau procure à bébé un sentiment de proximité, de sécurité et d’appartenance. L’exercice est reconnu comme étant capable d’abaisser le taux de cortisol et d’adrénaline (hormones du stress) et d’augmenter le taux d’ocytocine (hormone de l’amour), favorisant ainsi le bien-être et la détente. L’effet est mesurable ; les nouveau-nés mis en peau à peau ont moins tendance à pleurer et sont moins agités. Il s’agit d’une incroyable méthode pour calmer la douleur et l’anxiété chez bébé.


7. Le peau à peau aide à la digestion

En réduisant le taux de cortisol chez l’enfant par le contact peau à peau, cela favorise chez lui une meilleure absorption et digestion des nutriments, diminuant ainsi les problèmes d’ordre intestinal. En outre, l’activité stimule le nerf vagal qui supporte la maturation saine de l’intestin de bébé, entraînant une performance optimale du système digestif.


8. Le peau à peau améliore la production de lait

Si le peau à peau est grandement bénéfique pour bébé, il en est tout autant pour maman. De fait, l’augmentation d’ocytocine et de prolactine engendrée par la pratique a pour effet d’encourager considérablement la production de lait maternel, supportant ainsi l’allaitement une fois le retour à la maison. De plus, les mères ayant des difficultés d’allaitement peuvent voir la situation s’améliorer rapidement en effectuant du peau à peau avec l’enfant de manière soutenue, chaque jour.


9. Le peau à peau, bon pour le moral

Pour maman aussi, la montée d’ocytocine engendrée par le peau à peau favorise un état de bien-être psychologique, lequel réduirait potentiellement le risque de dépression post-partum. Ce contact physique avec bébé renforcit également le sentiment d’attachement de façon tout à fait saine, établissant rapidement une relation solide à long terme avec le nourrisson.

Davantage sensibles aux besoins de bébé, les parents qui pratiquent le peau à peau gagneraient plus vite en assurance. Les doutes sur les compétences parentales en seraient amoindris, ainsi que le sentiment d’impuissance lors de situations problématiques.


10. Le peau à peau pour un meilleur rétablissement

Toujours en lien avec la libération d’ocytocine, cette hormone de l’amour et du bien-être contribue à réduire la pression artérielle chez la maman, en plus d’abaisser son niveau de stress et de cortisol. Conséquemment, les saignements postnataux en seraient réduits, favorisant un rétablissement optimal et plus rapide.

Enfin, les avantages du peau à peau ressemblent beaucoup aux bénéfices de l’allaitement, au sens où chacun d’eux requiert une proximité parfaite avec bébé. Par ailleurs, le simple fait de coller un nouveau-né peau contre peau lui offre la meilleure position, respectant sa physiologie. Le corps de bébé repose dans une posture naturelle, tout à fait confortable et ergonomique pour lui.

 

 

Sources :

https://naitreetgrandir.com/fr/etape/0_12_mois/soins/fiche.aspx?doc=bg-naitre-grandir-contact-peau-a-peau-methode-kangourou

http://www.aqsmn.org/files/documents/4c/f6/christianne-charest.pdf

https://naitreetgrandir.com/fr/nouvelles/2016/09/09/20160909-peau-a-peau-maintenant-recommandations/

https://www.cps.ca/fr/documents/position/methode-kangourou-pour-nourrisson-premature

https://www.merckmanuals.com/fr-ca/professional/p%C3%A9diatrie/probl%C3%A8mes-p%C3%A9rinataux/hypothermie-chez-le-nouveau-n%C3%A9

https://www.vija-design.com/page.php?code=qui

https://www.seinplementpourmoi.ca/blog/allaitement-rythme-premier-mois/

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/sommeil/journee-du-sommeil-indispensable-a-la-maturation-du-cerveau-du-bebe_108389

0 comments

Leave a comment

All blog comments are checked prior to publishing

Hello You!

Join our mailing list

Net Orders Checkout

Item Price Qty Total
Subtotal $0.00
Shipping
Total

Shipping Address

Shipping Methods