Parents et bébé tissés serrés

Parents et bébé tissés serrés

Le « lien d’attachement » n’est ni une nouvelle expression à la mode ni une lubie de maman. Il s’agit d’un paramètre important dans la construction psychologique et neurologique d’un enfant. En fait, c’est dans les premières années de sa vie que poupon apprendra et mettra en place les mécanismes de l’attachement avec les personnes avec qui il passe le plus de temps, ses parents. Ces connexions développeront ses habiletés sociales et influenceront toutes les relations personnelles que l’enfant aura dans sa vie.

Le tout petit qui développe un lien d’attachement sain et sécurisant avec ses proches a de meilleures chances de pouvoir bien appréhender des situations de stress ou de détresse tout au long de sa vie, sachant qu’il peut compter en tout temps sur ses proches. Il lui sera également plus facile de nommer, comprendre et réagir face aux émotions (les siennes et celles des autres). Enfin, cela lui permettra d’aller vers les autres en toute confiance, de tisser des liens, d’explorer son environnement et de vivre pleinement de nouvelles expériences. 

En tant que parents, plusieurs actions peuvent être mises en place pour favoriser et renforcir le lien d’attachement de votre enfant.

Dès les premiers instants

La grossesse est un moment idéal pour mettre les bases de la relation parents-enfant. Communiquer verbalement avec bébé in utéro lui permettra déjà de distinguer les voix connues des voix étrangères. Vos mots doux et rassurants seront un point de repère pour l’enfant à naître qui, après l’accouchement, reconnaîtra votre voix et l’associera à une présence sécurisante. 

Vers le 4ème mois de grossesse, vous pouvez également commencer à pratiquer l’haptonomie, une façon de communiquer avec bébé par le toucher. De simples et légères pressions sur le ventre de la maman permettraient d’entrer en contact avec le bébé et d’initier, via ces caresses, les bases d’une sécurité affective. Dans les deux cas, maman et papa peuvent déjà aller à la rencontre du nourrisson.

Rechercher la proximité

Dès la naissance, si tout se passe bien, bébé est immédiatement déposé sur le ventre de sa mère. Le contact peau à peau encourage la création du lien parent-enfant, tout en ayant une foule d’autres bienfaits pour les deux parties. Il permet à bébé d’atténuer le choc de l’accouchement et de se sentir au chaud et protéger. Notez que si la mère n’est pas en mesure de pratiquer le peau à peau, le père peut très bien prendre le relais. 

Le peau à peau, même plusieurs jours après l’accouchement, aura des effets positifs sur le renforcement du lien d’attachement. C’est également le cas du portage et du cododo qui offrent tous deux la possibilité d’être tout près de bébé, en tout temps. 

Les premiers moments avec l’enfant devraient se passer davantage avec la famille immédiate (comme expliqué dans cet article). La création de cette bulle familiale favorisera la proximité et permettra à bébé de s’ancrer et de trouver ses repères dans cette vie nouvelle.  

Enlever le mot « caprice » de son vocabulaire

Plusieurs études démontrent qu’avant l’âge de 18 mois, les enfants ne sont pas en mesure d’être capricieux ou de manipuler par les émotions. Leur cerveau n’étant pas suffisamment développé pour ce genre de choses, il est nécessaire de comprendre le fondement des pleurs de bébé. Sa couche est sèche, il a mangé, il n’est pas fatigué, mais il pleure toujours ? Peut-être a-t-il mal quelque part, mais peut-être aussi qu’il n’a besoin que d’être pris dans vos bras et réconforté. 

Privés de paroles, les pleurs constituent sa façon de communiquer les émotions négatives. Il faut apprendre à les écouter et à répondre adéquatement aux besoins sous-jacents.

Réagir rapidement

Prendre action dès que bébé se met à pleurer, c’est lui montrer que vous êtes là pour lui et qu’il peut toujours compter sur vous. Lui offrir du réconfort, être disponible (de corps et d’esprit), être attentif à ses réactions et à ses émotions vous permettra de tisser un lien solide avec lui. 

Certains événements peuvent dépasser les capacités d’analyse de l’enfant. La peur, le stress et la douleur sont des émotions difficiles à gérer pour le tout petit. Vous montrez réactifs, rassurants et en contrôle de la situation encouragera bébé à vous faire confiance en toutes circonstances. 

Tendresse et bienveillance

Les gestes tendres, les mots emplis de bienveillance, les manifestations d’amour et d’affection au quotidien sont essentiellement la clé d’un lien d’attachement fort, sain et sécurisant. Expliquer à bébé ce que vous faites et pourquoi vous le faites, même s’il ne peut pas tout comprendre, vous permettra d’initier la communication entre vous. 

Enfin, ajoutez à vos journées davantage de moments de jeux et d’expériences positives avec l’enfant pour lui permettre de développer et de croire en ses propres capacités. Soutenez également l’exploration sous supervision et encouragez l’enfant dans ces apprentissages et ses expérimentations.

Multipliez les occasions de créer un lien fort avec votre bébé. Ça lui donnera la chance de s’épanouir sainement sur le plan affectif qui est à la base de toute relation humaine. L’ouverture vers l’autre, la confiance et l’empathie se construisent chaque jour dans les gestes et les actions simples des parents. 

Sources :

 

📸: Naomie Gagnon Photographe  

 
Maman proximale - Ü Baby
Groupe Fermé · 285 membres
Rejoindre ce groupe
Groupe d’échanges et de conseils pour les mamans et futures mamans. L’humain possède en lui les ressources nécessaires pour se développer de façon opt...
 

0 comments

Leave a comment

All blog comments are checked prior to publishing

Hello You!

Join our mailing list

Net Orders Checkout

Item Price Qty Total
Subtotal $0.00
Shipping
Total

Shipping Address

Shipping Methods