Démystifier le maternage proximal

Démystifier le maternage proximal

Le maternage proximal, aussi connu sous l’appellation « parentalité proximale », est une philosophie qui vise à créer des liens émotionnels forts entre le nourrisson et ses parents. Ce lien d’attachement se bâtit à travers diverses méthodes favorisant et encourageant la confiance et le sentiment de sécurité de l’enfant.

La philosophie repose sur un état d’esprit général. Le respect, la douceur, l’empathie, la compassion et la réflexion sont mis de l’avant, non seulement dans la pratique de l’éducation de l’enfant, mais également envers soi-même et les autres. Elle demande une certaine ouverture du cœur et de l’écoute afin de comprendre et de répondre aux besoins spécifiques de bébé.

Plus spécifiquement, la parentalité proximale s’appuie sur des pratiques telles que le cododo, le portage, l’allaitement prolongé, la motricité libre, le peau à peau à la naissance et le fait de ne pas laisser bébé pleurer inutilement. La ligne n’est pas tracée au couteau et les parents dits « proximaux » peuvent intégrer l’une ou l’autre de ces méthodes à des degrés différents.

Les débuts du maternage proximal

Au cours des années 1960, de nombreuses études et recherches sont menées par le pédopsychiatre et psychanalyste anglais John Bowlby qui s’intéresse à la corrélation entre la nécessité innée et fondamentale du sein (contact physique avec la mère) et le développement affectif et émotionnel de l’enfant.

Ainsi, en 1990, « l’attachement » est reconnu comme un besoin neurologique primaire et essentiel chez l’enfant. De fait, ce lien unique et précieux qui relie bébé à ses parents a une incidence certaine sur sa capacité future à entrer dans des relations saines, empathiques, pacifiques et durables, et ce, même à l’âge adulte.

Fort des écrits de Jean Liedloff (auteure américaine reconnue pour son ouvrage Le Concept du continuum), des constats prononcés par le psychiatre Bowlby ainsi que des nombreuses thèses venant corroborer ses recherches, le pédiatre américain William Sears popularise le concept de la parentalité proximale (attachment parenting) un peu avant les années 2000.

Afin d’illustrer clairement ses propos, Sears propose aux nouveaux parents The 7 B’s of Attachment Parenting qui se décline comme suit : Birth-bonding (peau à peau), Breastfeading (allaitement), Baby wearing (portage), Bedding close to baby (cododo), Belief in the language value of your baby’s cry (donner de la valeur et comprendre les pleurs de bébé), Beware of baby trainers (motricité libre), Balance in parenting (équilibre dans la parentalité).

Aujourd’hui

Certaines méthodes du proximal sont pratiquées depuis bien longtemps à travers le monde. C’est notamment le cas du cododo au Japon, qui relève davantage d’un phénomène culturel que d’un choix parental. Pour des raisons pratiques, le portage est également répandu dans de nombreux pays comme l’Afrique, l’Amérique du Nord, l’Arabie, le Mexique, etc. Sans forcément mettre de mot sur cette forme de parentalité, ses principes fondamentaux sont utilisés aux quatre coins de la planète.

Au Québec, le concept du maternage proximal est de plus en plus démocratisé en 2019, bien qu’il se heurte encore aux mœurs et croyances populaires tenaces. Par exemple, on questionne et pointe encore du doigt les femmes allaitant leur bébé plus « âgés », en dépit des recommandations claires de l’Organisation mondiale de la Santé qui préconise l’allaitement prolongé (au moins 2 ans). Le portage, le cododo et la réponse rapide aux pleurs demeurent encore incompris pour bon nombre de personnes, puisque ces pratiques ne s’inscrivent pas dans les us et coutumes des générations nord-américaines précédentes. Or, la quantité impressionnante d’informations sur le sujet et le nombre croissant de nouveaux parents proximaux entraîne une certaine curiosité et une nouvelle ouverture d’esprit à l’égard de ce type de parentalité.

Enfin, il est bon de souligner qu’il n’existe pas de bonne ou de mauvaise façon d’élever un enfant. Aucun parent n’a reçu le « mode d’emploi » et chacun s’y consacre du mieux qu’il peut, avec l’expérience et le bagage qui lui est propre. Peu importe les choix en lien avec la parentalité, ceux-ci trouvent toujours des défenseurs et des réfractaires. C’est dans la nature même de l’humain de rejeter ce qui lui semble différent, le plaçant devant sa propre réalité et ses propres choix. 

📸: Naomie Gagnon Photographe 

 

 

Sources :

https://www.gazettedesfemmes.ca/10997/le-maternage-proximal-entre-amour-et-malaise/

http://www.attachmentparenting.org/

https://www.askdrsears.com/topics/parenting/attachment-parenting

https://www.youtube.com/watch?v=l097WTCjhV4

https://www.lireaumonde.com/le-sommeil-partageacute-au-japon.html

https://www.who.int/nutrition/topics/exclusive_breastfeeding/fr/

https://www.lemonde.fr/vous/article/2010/01/16/le-maternage-proximal-fait-des-adeptes-et-provoque-la-controverse_1292686_3238.html

0 comments

Leave a comment

All blog comments are checked prior to publishing

Hello You!

Join our mailing list

Net Orders Checkout

Item Price Qty Total
Subtotal $0.00
Shipping
Total

Shipping Address

Shipping Methods